Warning: Use of undefined constant WPLANG - assumed 'WPLANG' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/maisonad/public_html/wp-content/plugins/coming-soon-maintenance-mode-ready/config.php on line 3
Approche d'intervention Féministe - Maison Alice Desmarais

Approche d’intervention Féministe

La Maison Alice-Desmarais adhère à la déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes de l’Organisation internationale des Nations Unies (ONU) ainsi qu’à la Politique d’intervention en matière de violence conjugale du gouvernement du Québec : Prévenir, dépister, contrer la violence conjugale.

En 1993, l’ONU a reconnu que « […] cette violence est la manifestation de rapports de force historiquement inégaux qui ont abouti à la domination des hommes sur les femmes. »

Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes – Résolution adoptée par l’assemblée générale de l’ONU, New York, 20 décembre 1993)

  • — […] que la violence à l’égard des femmes traduit des rapports de force historiquement inégaux entre les hommes et les femmes, lesquels ont abouti à la domination et à la discrimination exercées par les premiers et freiné la promotion des secondes, et qu’elle compte parmi les principaux mécanismes sociaux auxquels est due la subordination des femmes aux hommes.
  • — […] les termes « violence à l’égard des femmes » désignent tous actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée.

La Politique d’intervention en matière de violence conjugale du gouvernement du Québec, Prévenir, dépister, contrer la violence conjugale, définit la violence comme une prise de contrôle dans le but de dominer et s’appuie sur les neuf principes directeurs :

  1. La société doit refuser toute forme de violence et la dénoncer.
  2. La société doit promouvoir le respect des personnes et de leurs différences.
  3. L’élimination de la violence conjugale repose d’abord sur des rapports d’égalité entre les sexes.
  4. La violence conjugale est criminelle.
  5. La violence conjugale est un moyen choisi pour dominer une autre personne et affirmer son pouvoir sur elle.
  6. La sécurité et la protection des femmes victimes et des enfants ont priorité en matière d’intervention.
  7. Toute intervention auprès des victimes doit être basée sur le respect de leur autonomie et reposer sur leur capacité à reprendre le contrôle de leur vie.
  8. Toute intervention doit tenir compte des effets de la violence conjugale sur les enfants et viser à les atténuer.
  9. Les agresseurs sont responsables de leurs comportements violents ; l’intervention doit viser à leur faire reconnaître leur responsabilité face à leur violence et à l’assumer.

L’approche d’intervention, qui est féministe, a pour objectifs[1] de :

  • Soutenir et respecter les femmes dans leurs démarches.
    Apporter du soutien aux femmes ici et maintenant.
    Respecter le rythme, les choix, les valeurs et les besoins des femmes.
  • Faire alliance avec les femmes et établir un lien de confiance.
    Établir et maintenir le lien de confiance.
  • Favoriser la reprise de pouvoir sur leur vie.
    Transformer le sentiment d’impuissance en pouvoir d’agir.
    Aider les femmes à devenir sujet de leur vie.
    Développer la capacité des femmes à s’affirmer dans les différentes sphères de leur vie et à défendre leurs droits.
    Rehausser leur estime personnelle et leur confiance en elles-mêmes.
  • Travailler à la conscientisation des femmes en prenant en compte la pluralité et la complexité des expériences d’oppression.
    Réaliser les effets conjugués des rapports sociaux de sexe et des autres rapports de division (classe, race, orientation sexuelle, etc.) sur la perception de soi et sur les conditions de vie des femmes.
  • Aider les femmes à prendre conscience des rôles sexuels traditionnels et à s’en libérer.
  • Favoriser des rapports égalitaires.
    Prendre conscience des rapports de pouvoir dans la relation d’aide en reconnaissant les privilèges liés au statut d’intervenante.
  • Briser l’isolement des femmes et développer leur solidarité.
    Travailler à réduire l’impact des inégalités de pouvoir dans la relation entre aidée et aidante ou dans le travail de groupe.
    Développer des pratiques d’entraide entre les femmes et créer des réseaux de solidarité.
    Apprivoiser les différences de culture, de religion, de conditions sociales.
  • Lutter pour un changement individuel et social.
    Lier changement individuel et changement social.

Apports de l’intervention féministe de la Maison Alice-Desmarais :

  •  Les femmes qui vivent de la violence conjugale ont de la difficulté à mettre des mots sur ce qu’elles vivent et à extérioriser leur vécu. L’intervention féministe aide ces femmes à mieux se connaître, à se déculpabiliser, à s’affirmer, à retrouver leur confiance en soi et leur estime de soi ainsi qu’à défendre leurs droits.
  • Les femmes sont les mieux placées pour trouver des réponses à leurs besoins, et l’intervention féministe travaille à développer une alliance avec elles afin de leur venir en aide et pour favoriser des rapports égalitaires. Ainsi, l’intervention féministe considère que le processus de changement est aussi important que le résultat, c’est pourquoi l’intervention tient compte de la démarche, du rythme et de la liberté de choix de chacune des femmes.
  • L’intervention féministe mise sur les ressemblances. Elle compte sur la force du groupe pour permettre aux femmes de se donner du soutien, d’échanger entre elles afin de trouver des solutions collectivement, de développer l’entraide et la solidarité, ce qui a pour but de mettre en commun leurs expériences et de briser l’isolement.
  • L’approche féministe aide les femmes à prendre conscience des impacts de la violence sur leur vie. Les messages intériorisés par les femmes les amènent à être douces, gentilles, soumises, compréhensives et au service des autres, tandis que les hommes sont encouragés à être forts, affirmatifs, fonceurs, virils et indépendants. Ces messages sexistes engendrent des inégalités qui expliquent pourquoi une femme sera plus à risque qu’un homme de subir de la violence. L’approche féministe aide alors à déconstruire ces messages sexistes qui font référence aux attitudes et aux comportements valorisés selon le sexe.

[1] Corbeil et Marchand, tableau synthèse : Objectifs, stratégies et défis de l’intervention féministe.