Warning: Use of undefined constant WPLANG - assumed 'WPLANG' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/maisonad/public_html/wp-content/plugins/coming-soon-maintenance-mode-ready/config.php on line 3
Le cycle de la violence conjugale - Maison Alice Desmarais

Le cycle de la violence conjugale

 

1

La persistance est un élément important à considérer pour faire la différence entre violence conjugale et chicane[2]. La persistance fait référence au cycle de la violence conjugale. Dans cette répétition d’évènements de violence conjugale, un enchaînement de stratégies sera utilisé pour dominer la conjointe. Ce cycle se répète plusieurs fois et s’accélère avec le temps.

Phase 1 – Climat de tension

Le conjoint violent, qui est responsable de la violence, manifeste des excès colériques, des silences lourds, des intimidations, des regards menaçants.
La conjointe qui vit de la violence sent que ça risque d’aller mal, elle se sent inquiète, elle met beaucoup d’énergie pour baisser la tension, elle a peur, elle paralyse et elle a l’impression de marcher sur des œufs.

Phase 2 – Crise ou agression

Le conjoint violent utilise des stratégies telles que la violence verbale, psychologique, physique, économique, sociale et sexuelle.
La conjointe qui vit de la violence a des sentiments de colère et de honte : elle se sent humiliée, elle se sent triste et elle a un sentiment d’injustice.

Phase 3 – Justification

Le conjoint violent se justifie ; il trouve des excuses, il explique pourquoi il y a eu éclatement. Les raisons sont à l’extérieur de lui. C’est toujours la faute de sa conjointe. Quant à la conjointe qui vit de la violence, elle se sent responsable de ce qui arrive. Elle va croire et comprendre les justifications de son conjoint : « Si je pouvais l’aider à changer… je vais m’ajuster à lui. » Elle doute de ses perceptions, elle se sent responsable, sa colère « disparaît », son sentiment d’injustice diminue pour laisser la place aux doutes.

Phase 4 – Lune de miel ou réconciliation

Le conjoint violent fait tout pour se faire pardonner. Il demande de l’aide, parle de thérapie et de suicide.
La conjointe qui vit de la violence a maintenant de l’espoir, elle voit les efforts de changement, elle lui donne une chance, elle l’aide, elle retrouve celui qu’elle aime, elle change ses attitudes.

Cycle de la violence en italien:

https://www.facebook.com/1823076851290548/photos/a.2039911542940410.1073741869.1823076851290548/2039911956273702/?type=3&theater

Cycle de la violence en mandarin:

https://www.facebook.com/1823076851290548/photos/a.2039889172942647.1073741867.1823076851290548/2039889489609282/?type=3&theater

Cycle de la violence en portuguais:

https://www.facebook.com/1823076851290548/photos/a.2039827329615498.1073741862.1823076851290548/2039829392948625/?type=3&theater

Cycle de la violence en russe:

https://www.facebook.com/1823076851290548/photos/a.2039812132950351.1073741860.1823076851290548/2039813589616872/?type=3&theater

Cycle de la violence en espagnol:

https://www.facebook.com/1823076851290548/photos/a.2040072806257617.1073741877.1823076851290548/2040073082924256/?type=3&theater

Cycle de la violence en arabe:

https://www.facebook.com/1823076851290548/photos/a.1960028474262051.1073741841.1823076851290548/1957634817834750/?type=3&theater

Cycle de la violence en anglais:

https://www.facebook.com/1823076851290548/photos/a.1960028230928742.1073741839.1823076851290548/1957634614501437/?type=3&theater


[1] Violence conjugale : « Je veux comprendre. » : Cycle de la violence conjugale
[2] Violence, Conflit ou agressivité : y a-t-il moyen de se démêler?  Diane Prud’homme Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale.